Et si l’on parlait basse- cour ?

Mon enfance, dans un petit village, a été bercée par le son des cloches, et le caquètement des poules.

Actuellement, cela se raréfie, certains villageois ne supportant pas d’être réveillés par le chant du coq !

Profitant de la mode actuelle, j’ai acheté un petit poulailler et installé trois poules dans mon jardin !

Ces volailles sont attachantes, elles  me suivent dans le potager et j’ai l’impression qu’elles sont sensibles au son de ma voix  !

Les voici, pas du tout effrayées,

IMG_7941IMG_7942

à l’ombre d’un pied d’aubergine,

IMG_7946IMG_7947

à la recherche d’un insecte !

IMG_7949

IMG_7944

sous  l’œil vigilant de Gribouille , qui les surveille  depuis le poulailler !

IMG_7938

3 réflexions sur “Et si l’on parlait basse- cour ?

  1. Attention à tes salades Odile, ces dames raffolent des feuilles bien tendres. Mais c’est vrai qu’elles sont sympas. Chez nous un cos aussi qui mène son monde à la baguette !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s